fatales dizaines

Publié le par freakylady

Deux , c'est bien. Trois , déjà moins. Quatre , c'est le début de la crise. Et puis cinq , et d'autres ensuite...

Ces derniers temps , j'ai l'impression tenace de subir une oppression qui n'est pas la mienne.
Je tourne mon oreille vers l'intérieur , j'écoute attentivement , mais je n'entends rien.

C'est bien des alentours que me parviennent ces gémissements.

Une véritable rafale. 2008 , les carottes sont cuites.
Tout le monde a trente ans.
Et c'est L'AFFAIRE du siècle.

Alors vous me rétorquerez à juste titre , ferme ta grande gueule d'analyste à la gomme, tu es à plus d'une année du cap fatal , tu ne peux PAS comprendre.

C'est vrai. Même si , en cherchant l'âge d'une copine qui est de la même année que moi , j'ai réalisé pour de VRAI que je vais avoir 29 ans sous peu.
Alors que 29 ans , ça ressemble à ma grande soeur. Pas à moi.
Mais ce seront les miens , je prends , hop , pas de détail. Soit.

Dans la foulée , Pascou la reine des barmaids paye un coup pour ses 40 ans... tout en affirmant que c'est la dernière fois qu'elle fête son anniv.
Bien.
Et je reviens tout juste d'un blog ( voir le lien Ressepire , je ne me fais pas chier à chercher comment créer un VRAI lien dans cet article , je ne sais pas le faire et je n'ai pas que ça à foutre ) où l'auteur avale de toute évidence avec quelque difficulté de déglutition ses 50 ans.
OK.

Me voilà donc ballotée d'un copain à l'autre , d'une tenancière de café à un bloguiste inconnu dans une rafale de soupirs à fendre le coeur.

30.40.50.
Bang bang.

Je ne comprends pas. Je fais ma mauvaise tête de veau , je le reconnais , mais je ne comprends pas.

Tout d'abord parce que chaque année qui passe semble nous rapprocher de nous-mêmes et nous éloigner de la carcasse déglinguée de notre adolescence. Lorsque je nous regarde , tous et toutes , frères et soeurs d'adoption , je nous trouve et plus beaux , et plus équilibrés , et plus épanouis que les jeunes pousses mal taillées que nous étions il y a dix ans.
Prosaïquement , mes enfants , regardez les photos de notre prime jeunesse : honnêtement , on soutient sans souci la comparaison. Et c'est peu de le dire.
Mais si , toi aussi. Souviens-toi du " casque" . Ca valait le coup de faire légèrement contrepoids.
Nous sommes des trentenaires beaux comme des dieux et ce, grâce à tout l'alcool bu et à toutes les clopes fumées durant ces dix années de grand n'importe quoi.
Quand je fais le tour de mes différentes coupes de cheveux , je suis contente de ne pas avoir fait de stand-by.

Ensuite parce que je paye ma vodka-redbull à celui ou celle qui OSE m'affirmer les yeux dans l'écran qu'il replongerait avec allégresse dans la vie qu'il menait il y a 10 ans. Ou même 5. Voire même 2.
Flash-back , les enfants. C'est vrai , beaucoup de fulgurants éclairs de bonheur intense , mais aussi :
Nos flacons de Lexomyl et de Xanax , nos problèmes de thune , notre solitude , notre peur de l'avenir comme un grand vide nébuleux à nos pieds , nos plans cul merdiques , notre grand écart impossible entre hargne adolescente et responsabilités imposées. Nos engagements pleins d'espoir. Nos remises en cause douloureuses. Nos ruptures , nos coeurs arrachés.
Que chacun d'entre nous ait le courage de se retourner et de se souvenir , au milieu des trésors qu'il ne faut pas salir et qui restent quoi qu'il arrive figés dans l'or pur , du moment le plus pourri de son ancienne vie.
Quel âge avions-nous?
Et surtout , y retournerions-nous?
La jeunesse a un prix.
Je crois qu'on a tous bien craché.

Par ailleurs ( et j'emmerde à l'avance les garçons qui rôdent dans les parages et qui peuvent aller se faire une partie de Wii en attendant la fin du paragraphe ) , je pose ma main sur votre joue , la vôtre sur la mienne , et je vous rassure , les filles. Je me rassure aussi , par la même occasion.
Que l'horloge biologique aille se faire foutre.
Que la médecine aille se faire foutre.
Que nos hommes aillent se faire foutre.
Que notre corps lui-même aille se faire foutre.
A la prochaine dizaine , on se fera toutes appeler " maman" , on sera débordées et heureuses , et on fera nos soirées au vin rouge dans un bordel de cavalcades et de traces de chocolat sur le canapé.
On les aura , nos enfants.
Toutes trentenaires au ventre vide que nous sommes  , on les aura , nos enfants.

Et enfin , par dessus tout...
...parce que nous sommes VIVANTS.
Et que , pour certains d'entre nous , faut être lucide , c'était pas gagné d'avance.

Mes 20 ans ont été les pires années de ma vie. Pendant que je tape , je regarde le tatouage sur mon poignet.
C'est bien pour ça que je l'ai fait , non ?
Pour me souvenir de ce que j'étais. De l'essence de ce que j'étais , ce noyau dur étouffé à l'époque dans une boue de désespoir.
Chaque année que j'accuse est une année de GAGNEE. Avancer en âge , c'est gagner sur les ténèbres.
C'est assumer de mieux en mieux l'adulte que je suis et qui ne ressemble pas à l'image d'Epinal que je désespérais d'atteindre.
C'est repasser d'un trait plus sûr ce qui n'était qu'une esquisse dans tous les domaines , amour , création , convictions.
 C'est imposer ma marque , MA marque , sur chacune de ces putains d'années qui constitueront MA vie.

Vieillir , avoir trente ans , puis quarante , cinquante , et soixante , ce sera brûler comme une torche humaine d'une manière que personne n'imitera. Le plus fort et le plus longtemps possible.

Pas encore convaincus? 
Alors faites comme moi , les gars. Un tatouage tous les dix ans pour marquer le coup , ça vous donne un putain de coup de fouet.
Pardon maman , j'ai menti , je crois que ce ne sera pas le dernier.
Et tu n'as plus qu'à me souhaiter d'en avoir beaucoup , beaucoup d'autres.

Je veux qu'on m'enterre avec les traces de mes victoires décennales.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

maman 29/01/2008 23:34

et tu imagines la "tronche" de tes tatouages le jour où tu fêteras tes cent ans!

Sof 20/01/2008 20:29

M'en parle pas. Je vais avoir trente ans dans 3 mois et demi. je me suis toujours dit "putain ces quoi ces gens qui flippent?" et en fait... je flippe. on tire les bilans, on a peur d'avoir une vie trop bien rangée. de plus pouvoir faire les cons. c'est con parcequ'on sait que ça changera rien, 29 ou 30. Mais je déprime déjà... cela dit ton article me remonte le moral. à relire le 1er mai.

freakylady 20/01/2008 12:07

< cubik : smoker power.

< Axel NADER : je préfèrerais qu'on m'empaille et qu'on m'expose dans le hall de mon bahut.

< Mlle A : ne m'en parle pas , c'est la foire aux idées , là. " Qu'est-ce que je fais pour mes 30 ans? Un saut en parachute , on va tous aux Bahamas , on fait une FIV party...? "

< Francis : toi , jeune ? Avec une barbe pareille ?

Francis 18/01/2008 18:57

Hin hin.

(comment ça "ta gueule sale jeune ?" )

Mlle A 18/01/2008 11:17

ah oué ? moi rienàfout de vieillir. Pour mes 30 ans, ca a été méga fiesta en gite. J'me dis "je flipperai peut être à 40".